Home VOTRE HOSPITALISATION

Préparer votre arrivée à l’hôpital

    • accueil2Le cas général

    Afin de faciliter votre admission, nous nous permettons d’insister sur l’importance de l’accomplissement des formalités administratives liées à votre hospitalisation. Ces formalités sont en effet indispensables pour sauvegarder vos droits et obtenir la prise en charge de vos frais d’hospitalisation dans les meilleurs délais. Le Bureau des admissions est là pour vous aider dans l’établissement de ces démarches.

    Pièces et renseignements à fournir au moment de votre admission :

    ⇒ une pièce d’identité (carte nationale d’identité, permis de conduire, carte de séjour, passeport, livret de famille pour l’admission des mineurs…)

    ⇒ la carte vitale ou attestation d’assuré social, permettent de présumer l’ouverture de ses droits auprès d’un organisme d’assurance maladie en cours de validité

    ⇒ pour les bénéficiaires de la CMUC (Couverture Maladie Universelle Complémentaire), l’attestation en cours de validité

    • L’hospitalisation en urgence

    VOTRE SITUATION


    Accidenté du travail

    Ancien combattant et victime de guerre

    Mutualiste

    Nationalité étrangère :

    - Travaillant en France






    - Ne travaillant pas en France

    Sans couverture sociale

    Admission pour un accouchement

    PIÈCES A FOURNIR



    Attestation d'accident de travail délivrée par l'employeur (3 volets)



    Carnet de soins gratuits



    Carte de Mutuelle valable à la date des soins

    Passeport ou carte de séjour, documents identiques aux personnes de nationalité française (Cf ci-dessus)

    Si vous êtes citoyen d'un pays membre de l'Union Européenne : européenne de sécurité sociale valable à la date des soins.


    Si vous êtes citoyen d'un pays non-membre de l'Union Européenne : vous devez vous rapprochez de votre ambassade. Si votre pays n'a pas de convention avec la France : une provision vous sera demandée.

    Présenter la prise en charge préalable de la Caisse d'Assurance Maladie de votre pays d'origine et le visa touristique délivré pour le séjour en France.

    Demander à rencontrer notre service social.


    Fournir le justificatif d’exonération du ticket modérateur.

    Si vous avez été hospitalisé(e) en urgence, demandez à un membre de votre famille de se présenter au service des admissions dans les meilleurs délais afin de régulariser votre dossier administratif.

    VOTRE SITUATION


    Assuré social (CPAM, TNS, MSA...)


    Ressortissants du régime minier (SSM)


    Bénéficiaire de la Couverture Maladie Universelle (CMU)

    PIÈCES A FOURNIR


    Carte Vitale et attestation vitale valable à la date des soins.

    Etiquette et carnet de santé (réservé aux médecins)
    Attestation d'ouverture de droit.

    Attestation CMU valable à la date des soins.
    • Les enfants mineurs

    Le consentement préalable du ou des titulaires de l’autorité parentale est requis lors de l’hospitalisation libre d’une personne mineure.

    Toutefois, dans le cas où la personne mineure souhaite garder le secret sur son état de santé, le médecin peut se dispenser d’obtenir le consentement du ou des titulaires de l’autorité parentale sur les décisions médicales à prendre lorsque le traitement ou l’intervention s’impose pour sauvegarder sa santé. Dans ce cas, le mineur se fait accompagner d’une personne majeure de son choix.

    • Les personnes protégées

    Les personnes dont les facultés mentales sont altérées par une maladie, une infirmité ou un affaiblissement dû à l’âge, ainsi que les personnes souffrant d’une altération des capacités corporelles et à la condition que celle ci empêche l’expression de la volonté peuvent être bénéficiaires d’une mesure de protection judiciaire (sauvegarde de justice, curatelle, tutelle…).

    La personne elle-même, le conjoint, les parents, les enfants, les frères et sœurs peuvent demander l’ouverture d’une mesure de protection auprès du juge du tribunal d’Instance du domicile de la personne concernée. Les autres parents ou les amis ainsi que le Médecin traitant peuvent également alerter le juge sur la situation de la personne.

    IDENTITÉ PROTÉGÉE

    Si vous le souhaitez, vous pouvez demander au bureau des entrées et au cadre de santé de l’unité que votre identité ne soit pas révélée pendant votre séjour dans l’établissement.